En quittant Marseille par le nord, il faut quelques dizaines de kilomètres avant de trouver des routes tranquilles. Celle des Baïsses, entre La Fare-les-Oliviers et Lançon-de-Provence. Début de trois jours de vélo face au vent.



Petite route de la Crau, en allant vers Eyguières par les campagnes.



Première escale, chez Maël.



Après avoir dépassé les Alpilles, traversé Tarascon et Beaucaire, déjeuné à Nîmes, à nous les paysages du Gard. La deuxième escale s’est faite grâce au réseau Warm Showers, à Sauve, merci Geneviève!



Troisième journée, passage par Ganges puis les gorges de la Vis. Nous voilà à faire l’ascension du causse du Larzac par St-Maurice-de-Navacelles.



Les petites routes paisibles du Larzac, mais fortement balayées par le vent.



Arrivés au Viala-du-Pas-de-Jaux. Avec tout près le superbe panorama depuis Tournemire.



Et c’est parti pour trois journées de fête, Hélène et Vincent fêtent avec la manière leurs 30 ans. Pâtes au Roquefort le samedi, curry d’agneau du plateau le dimanche.



Puis il faut déjà repartir de cet endroit délicieux. Le temps a changé dans le weekend, le vent est tombé, la chaleur monte.



Départ du plateau par le nord, L’Hospitalet-du-Larzac, Les Liquisses, Montredon et descente sur La-Roque-Ste-Marguerite.



Pause café du matin au bord de la Dourbie.



Changement de décor après être grimpés sur le causse Noir pour rejoindre Peyreleau, nous sommes maintenant dans les gorges du Tarn.



Petit plaisir sadique, en plein cagnard, sur la digestion, montée sur le causse Méjean par La Malène.



Le Tarn nous amène jusqu’à Florac, où nous accueille Laura. Et puis l’on repart direction Les Vans, en prenant la route du Pont-de-Montvert. Pause café du matin avant ascension et la joie de dénicher un exemplaire du nouvel Article11.



Pour éviter un détour par Génolhac, nous grimpons le Mont Lozère par Mas Camargues, avec quelques kilomètres de chemins avant de retrouver la route au Mas-de-la-Barque. Peut-on dire que «plus c’est haut, plus c’est beau»?



Déjeuner et sieste près du lac à Villefort, avant d’arriver aux Vans. Un jour de pause, pour profiter un peu du coin et passer un peu de temps avec Didier.



Dessin de la dernière étape, pour aller des Vans à Alba-la-Romaine en prenant par le bois de Païolive, Chandolas, Ruoms, Lagorce, la vallée de l’Ibie, Valvignères.



Derniers kilomètres avant Alba et les retrouvailles avec Elsa et Bastien. Et un spectacle! Circobarolo, création in situ de la sixième édition du festival de nouveau cirque d’Alba.
Puis comme notre petit chez nous nous manquait déjà, nous avons sauté dans un train à Montélimar pour rejoindre Marseille.